La Pierre à Cupules: Photo:

Pierre à Cupules:

Emergeant des eaux du Grand Fleuve Anastase, juste avant que l’auteur, en longeant la rive toute proche, n’abandonne ce paysage presque de plage sauvage, bute de la Vierge franchie, pour gagner ses Berges, large promenade parmi ses Arbres retrouvés…

Remontant à l’âge des premiers sacrifices humains… Celle-ci particulière, puisque visiblement n’ayant jamais servi; en effet, tout juste partagée en deux parties, afin d’obtenir un plateau presque parfait; ensuite, celui-ci entaillé de deux cuvettes destinées à retenir et contenir le sang humain tout fraîchement tiré de la victime…

Mais ici, ses deux pierres partages encore juxtaposées.

Auteur qui s’interroge, ces pierres juste abandonnées derrière lui;

: – Quelle pouvait être, parmi tout l’ensemble de ses arbres qu’il côtoie maintenant, la victime alors choisie par le Sacrificateur?…

Tentant, en parcourant l’ensemble de ses terres Anastasiennes, d’en retrouver l’identité…

Pierre à Cupules: Emergeant des eaux du Grand Fleuve Anastase:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *