Les Lanciers: Arbres: Photo:

Les Lanciers:

Un régiment entier mis sous les ordres et à la disposition permanente de Thu, chef incontesté de l’ensemble féminin comme masculin des Hôtes du Château, et ainsi prisonniers à vie du Cercle; promu ainsi, général placé, de plus, à leur tête.

Avant garde de toute une armée, chargée exclusivement de sa garde personnelle et rapprochée…

Réduisant, à elle seule, déjà, toute tentative, ne fusse que juste esquissée de rapprochement, et combien d’avantage atteinte directe de son éminente personne.

Cela jusque à ce que surgisse Lea, la Vierge Ivre, comme Diane, chasseresse, accompagnée de son molosse, enfin Jehane, issue du roman de l’auteur, d’identique Prénom; Opposée, quoique vierge elle aussi, mais ivre de pouvoirs tout hautant temporels que spirituels; pour ce faire, parvenant, par la ruse et la force, surtout, à se faire introniser Papesse; seule de son espèce.

Et qui dépouille Thu, s’approprie la protection de toute cette armée vouée à sa nouvelle, omnipotente et exclusive Patronne.

Les Lanciers: Au début du parcours de l’auteur sur ses terres Anastasiennes; ici encore, au début ou presque de ses berges, en bordure des eaux du Grand Fleuve:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *