N’Eme: Pièce théâtrale:

Quelques pages initiales de N’Eme :

Soliloque de Lechatier qui déambule en solitaire, pour l’instant, d’un bout à l’autre de la scène…

Lechatier: – Il paraîtrait des plus verbalement, eh voui, je vous le somme en mille, tout ôtant que Gusthâvre, d’après ce que l’on comme tant d’autres encore, avec eux tous, me l’ont redit, ainsi, mais de surpoids, appuyés par les ires de ma concierge mal aimée, pour ne pire, très très très vivement t’haïe que que je soliloque un peu trop bruissament pour l’oreille sursensible à ce genre de verbiage des autres locateur de notre ci-céyante saynette;

Lechatier, (toujours lui): – Je parle, cause, éructe et déblatère, selon ces ouïes-rires, ceci comme ce glas, jusques aux heures les plus indues, du jour et de la vie … alors que le café refroidit en sa chope de lierre, du dépit de combien attitré de ne point se voir ingurgité à grands autres fracas et brûlantes golées;

de ce faîte, ces fort bruyants ébats verbaux faisant fuir à court de jantes et jusque gire d’ailes tous les chats de passage autant que de gouttières, s’il en existe seulement en ces tristes parages, que tant je quête et guête de par trous.

Lechatier, (lui encore): – Comment donc m’expliquer ce genre ainsi par tel noueusement alambiqué de féru paradoxe, propre à défigurer la victime, dont ce plus exclusif moi, de par ce drame là quasi fondamentalement cornélien?

Lechatier: – Croyez-moi donc ainsi, tout autant que la sol et si seul, ahhhh que le temps me dure, parmi les pâtures, de reuvoiiiiir mon chaaaaat tôt!

Lechatier, (comme toujours présent, plus jamais causant: – creusant mon effroyable solitude, si désespérément, dont se trouve exclue cette si mirifique gent féline qui m’agrée avant trou;

tant ainsi donc que, las, à défaut d’elle, je soliloque de plus bêle ; aux désagrès de tels fraccas faisant fuir à tout rompre tous ces possibles chats de combien plus encore lointainement qu’il ne leur fut, las, primitivement loisible;

alors que tout cet entourage qui me côtoie me clame en se gaussant de moy et de mon infortune à n’en trouver ne fusse las qu’un seul, comme sur touts les toits ainsi, autres, que tons qu’ils pullulent à quasi trous de bas !

Lechatier, (Plus que jadis si coriacement présent) : – Mais je parle, que ris-je, me cause strictement qu’à moy-m’aime, puisque si seul en ces terroirs; aux désagrès de tels, combien vains bas vardages, sempiternelles pérégrinations aussi verbales que pédestres, bruissantes à l’excès, ne sachant que faire fuir, en solitaires, couples trios et quatuor, voire jusque meutes et vrombissants essaims de ces tels multiples chats fuyant; de par leurs intolérables absences, ne laissant à mes basques que meutes comme essaims de rats!

Lechatier, (et, en corps, que lui seul): – Et l’heurt se fait attendre, tel que gazon, à tondre, pour un tel identique négatif résultat. Truffé d’impitoyable solitude…

(pourtant bruissament perturbée par l’entrée, sur ce fait, là de par si sot Fat)

Lefat: – Auuuugh! Pour point que je ne m’abusasse, mais c’est bien ce chercheur, fort à défaut de poux, comme quêteur et quémandeur ainsi que pourchasseur de chats, que je découvre en ces pas rages, si bénéfiquement céans, et cela pour moi seul!

Dites-moi, veule amy, n’auriez-tu point, entre perçut, voire ne fusse qu’ouï le passage de par tel somptueux à souhaits de mon chair Erudit?!

Lechatier: – Norétu, mais ce quant à toi-m’aime, par hasard ou Neptune, d’identique ration, plus fondamentalement appréhendé de même le subreptice rampage d’un quelconque chat tout autant de soupière, chaton, ne fusses que chat teigne?

Lefat: – Aaaaahogh! Ce qu’il ne faut en tondre ! Comme, en corps de surpoids en démoudre; subreptice rampage, me le susurres-tu sans braire! Mais j’en vis, il y a juste ici l’espace de quelques chiches pas, à la pelle, au tonneau, encoublant tous ceux-ci comme obstruant mes vues; certains plus plantureux que monts, cimes alpestres et montagnes; épandus de partout!

Lechatier: – Où, ouh ouh, si sot Fat de mes deux, vis-tu de tels monceaux de pareilles merveilles?! Aux telles voraces faims que je courrasse à leurs plus virulentes frousses!

Lefat: – Où que t’emportent de tels échevelés élancements, ne pouvant que t’applaventrer sur eux! Mais mieux précisément, pour revenir enfin à des choses de combien plus précieuses, ainsi qu’à mes croûtons, mon si chair Erudit, dis-le-me-le, l’aurais-tu côtoyé, voire juste que perçu?

Lechatier: – De par tel incident, ainsiiiiih donc, il y eut, en si majeur comme exempt là du mieux infimiste bémol! De surpoids, à mes tels éperdus et frangibles endroits! Las le diiiis-je à mon cours; un fort chat, qui pis est, mais que point lors ne vis-je la mieux qu’Anne à sa propre tourmente, ainsi que plus rampante Edwyge, pour ne point la gommer; que donc je ne vis point, ouinnnnnnn! Alors qu’il était temps, haaannn! Ne m’en ayant rien dit, hiiiiiiiii! Et puis qui me passa, hhhhhhha! Quasi caustiquement jusque entre l’écart ce jusque de mes jambes, beuuuuuuuuh!

Lefat: – Ahgnh, ho yyyh donk! Que je crache! Un mal ainsi de sus s’en vient, selon ses propres termes, cingler jusque à le fendre l’huis de ce virtuel tout aussi non lors adéquatement acquis; tandis que l’art, si chaud, rancit en mes tréfonds quasi de toutes poches, se trouve ainsi soyeusement maintenu coi; agrémentant ainsi jusque aux ébats les sus primesautiers de ma démarche quelque peu vinaigrée, certes, mais aux goûts de certains, puis élancée fort cependant ainsi que mieux je le démontre, aux apprêts de ciseaux virtuosement biseautés;

Lefat: – Encore, mais qu’il est dur, si si mon par tel pauvre cher, je tiens fort à ce terme, tout autant que molosse à son os là le mieux achalandé, de voir si valheureusement souffrir cet oeuf quasiment là tout comme furieusement émis à frire;

Lechatier: – Le chat, vois-tu, pour ne rien te mâcher, est tout, pour ce tel éperclu de quant à moy;

Lefat: – Ayh hau ihhh lha! Mais fort voui, je te crois, ineffable chatier, en ce qui tant consterne ton par si gras et sus volumineux malheur très vastement admonesté à tes endroits les pis majestueusement sensibles à ce genre de gerçures; mais qu’en est-il de mon chair érudit?

Lechatier: – Pour au mieux te sus prendre à quasi bouts trottants, il est mort, mais bien dur! Le drame allant de soie! Voire, en corps, combien plus fermement, si la dose est plausible, que mon propre quêté! 

Illustration de N’Eme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *