Prénom 2

Surtout ne la croyez surprise!

A la trame, ses rets, prise, dont se défait son corps,

d’un albâtre, sertie, aux velours d’un écrin,

pour le moins, des plus rare;

 

faute, pour vous, las, d’être pris

plus sûrement qu’au siège d’une place investie,

que vous envisagiez, peut-être?

Par trop prématuré, preux piètres!

Férocement au piège dont aucun, jusqu’ici,

émargeant au commun du mortel

vulgairement courant comme à l’élite du divin,

pour le dire, pas plus sauf qu’intact,

mais jamais nous revint!

 

Enfin, la chute consommée d’un voile,

du guerrier, pavillon mis en berne,

plus à bas, blanc drapeau, qui se rend;

ne la voyez, surtout, vulnérable, livrée!…

Innocent que vous fûtes, dès lors mis au passé

déjà plus que décomposé.

Contre toute apparence, voile, pour l’avoir cru

naïvement dernier.

 

Plus sûrement, l’enfant, futile, ramènerait à elle,

comme sans y penser, par tous, un jour ou l’autre,

vainement convoitée, encore voilée fut-elle,

main refermée, la lune!

Que ne saurait la votre jamais ne fut-ce qu’effleurer

rien qu’ombre de la sienne.

 

La guerre des rois n’aura pas d’yeux,

plus que lèvres, d’ailleurs,

pour en narrer l’hallali

jusque dans ses plus funestes rigueurs?

à Giraudoux

Hélène

ACER-75

Une réflexion sur « Prénom 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *