Psalma: Premier recueil poétique:

Lorsque se meurt le sang, en gouttes argentées, vastement répandu sur le crissant mais tout comme onctueux pailleté figés dans l’amidon, de tutus en attente d’oubli; sagement engloutis aux moiteuses pénombres de galetas empoussiérés; roides éclats parmi les plus divers, à défaut de tant d’autres.

Pris aux crocs comme dards de fils outrageusement barbelés; aux instar, le dit-on, de ceux osseux de la pensée livrée dès lors pour une quasi louchée de foin aux quelques rares mieux offrant; c’est, au pire, à l’envi, morcelée…

Lorsque la haine enfin se déshydrate tout comme d’elle-même, quasi là naturellement; jusque aux coeurs, engloutis, les plus flous de rétives épaves…

Antienne I:

Comme alors la musique savait soudainement se faire enfin des plus palpablement solide! Mais, dès lors, par trop lourde, fut-ce à la plusvorace digestion…

Psaume1;

verset 1:

Il fallut, sur tout l’ensemble des autours jusque les plus invraisemblables, le prisme mat, fort roidement fiché en des brouillards, autres brouets tout aussi conséquents, dispos en contre points gisants, fichés cristaux de roches veuves; gercés en feux estends d’étincelles baveuses;

Antienne I:

L’habit moire, cependant de lumière, que l’on crut si longtemps d’oraison, fige le moine solidaire, pourtant extrait de son commun ennui; le rêve, plus que d’ours, vendue, cru saisi, chiche peau, mais en fait, de chat gris?

Sinon fruste fossile pris à vif en des glaces austères; pratiquement givré au coeur de flammes rousses… Aleur tour tant de rondes, quasiment prisonnières, en leurs rythmes; émises en ces cloches sous lesquelles le fromage se fit neige; pour peu qu’ont y prit coins, tourné de bouts en bris; tant sevré de soleil, seul oeil abruptement lardé aux éclairs d’une l’arme; lame effilée de juste ici, si mince éclat roidi, de lune… prédisposant aux aises de probable suicide; que l’on prédit pour l’aube quasiment la plus proche.

Psaume I

verset 2:

Les chants résolument pourtant guerriers, ou qui se déclamaient d’en paître, par bribes décousues, sourdaient de profondeurs les plus insoutenables; à brides courbatues, ésotériques franges si lâchement issues, mais toutefois le lisait-on, extraites de cape poétique; ou ne fussent que cris? Autres plaintes surfaites, sourdement et qui voguent, mollement arrachées, à bris crissants d’épée soyeusement rompue aux reins; en guise de foin frais; préludes incessants à ces massacres de tous jours; voire, de sus, quelque nuits; et pourtant si fraîchement promus innocents.

Antienne I:

l’habit foire, qu’endossa le vicaire; tout comme givre la nonne, solitaire.

Psaume I:

verset 2:

Les rangs guerriers, ou qui se réclamaient d’un être tant et tel ce pendant dissolu, sourdaient de nulle dards, par brises vermoulues, telles évaseuses franges de cape peu étique; autres cris et clats morts, roidement corrosifs; aux grès et gris d’épée caustiquement brisée aux seins; défaite de prélude au massacre à venir, tant et tel, de si creux, innovant.

Antienne I:

Le rêve alors n’étant que l’apanage, le rit-on, de nos Roys, dûment oints, et strictement selon les normes mais encore de nos hébétuels us, ainsi qu’autres lacunes;

Psaume I:

verset 2:

Des champs, leurs rives embrumées, sourdaient allègrement ainsi que de caveaux quelque creux circonflexes, chichement entrouverts, par ces jours si courants; mais strictement pour l’occlusion décrite lors en tant que pressente; ces parfums et relents trop frauduleusement cadavériques;

Antienne I:

Blême face, rugueusement introvertie, de cristalline femme prisonnière en ces cieux; dépouillée de sommeil; plus évasives dunes, de plages d’hors infinis horizons.

Psaume I:

verset 3:

Le jeu pourtant qui se dut être, ou lors l’avoir été, revigorant; selon ses infantiles souvenirs, d’yeux là roulant de toutes parts, aux lâche d’orbites nauséeuses… ainsi que rythmes de rondes lasses, si naïvement excentriques… humides et vaporeuses chrysalides; en un flot désuet telles d’étoiles glissantes… n’abuse plus personne…

Tandis qu’un univers entier engrange ses secrets jalousement cerclés de bagues oclusives; enfouis au coeur d’unique pomme jaugée par tous mais de combien trop verte; pourtant écartelée jusque au point de flétrir; les pépins, mes petits, leur contait la mère grand, ne brairont que plus tard; grinceront sinon mieux, sous le croc coriace de prophètes nouveaux.

Mais voui! En se voilant sereinement la farce! Que l’on se le figure! Oh grinces, sirupeux et autres pleurs de rangs! Ode toi donc de las ; que je m’y jette enfin, à furieux bris de bras; voire y émiette un pieu!

Antienne I:

Epandues en un lit de copeaux; voire éprises aux sièges de blonds sables gisants… quelques larmes de lune auraient su, mais qui sait, en douceur, éponger le suicide de l’aube?! Un instant, échappé du carcan de ses rives… en différer le pourtant tel et tant inéluctable cours.

Psaume I:

verset1:

Se devaient-ils, nous lit-on, ces estranges départs, sur des chameaux de proue, incessamment renouvelés; issus tant et toujours d’un identique coin commun; pour en gagner fort d’autres; cependant point au change, plus que songes d’hivers; encombrés de bas gages, ces fastidieux voyages mais par trop compromis; voire succincts, las espoirs peu prédits de recours…

Un sourire étriqué, quelque peu mis en berne, comme en perce, qui sait, de tout juste godet, son extrême tréfonds; au coin de lèvre aphone; éfriché par des vents insoucieux de la chose; sinon plus tranchement contraires; …. comme un mouchoir d’étain, agitant en ses plis, l’esquisse vaguement honteuse, ici ou là, de quelque main; pour de renouvelés départs, en vues de très laborieuses réfections… de pourtant renaissantes ruines cependant immuables;

…Une main, girouette anodine, attisant de ses rondes plus ou rien enfantines les ardeurs de ces feux élancés aux assauts, meutes échevelées, à surtriple galop, déjetées comme aux basques du monde… Pour une ode, vaguement, cela sans véritables intentions léchantes, prémentie de jouvence.

Antienne I:

Le rêve, quant à luit, ne gît que pris aux glaces, désormais, des ces yeux essoufflés; voire gangue mais de juste laiton; en ces flots très diffus mais de gammes adverses; momifié comme étreint, en cet étau d’étouffant ossuaire, comme écrin de liquides cristaux; quoique lors, le feignant, excisé de sommeil; à l’éclat du couteau, où se mêle celui tranchement dérobé à quelque astre brumaire; sanglot de lune bleue, prélude alors fadement azuré au suicide de l’aube.

Psaume I:

verset1:

Il fallut, avant trou, le ment-on mais alors par mégarde, l’épandage insidieux de paysages délavés, sagement domestiques, offerts fort de partout en guise de carpettes; imbus de sains pouvoirs, par trop tôt écroulés sous le poids de leurs bases; paysages encore, gauchement édifiés, aux grès de hâtes effusives, de cieux lisiblement fort indigestes à tant de terres encore las frauduleusement promises;

de fait, sans plus de toits que charpente de bois, ainsi que frustes cases là juste de lents bouts, greniers à chiches grains, voire plus que si bruissantes, mais quasi légendaires garderies d’infants; …le foin communément dispos, en abondantes prévisions, comme à disposition des pauvres de demain.

Antienne I:

 Comme alors la musique se fit soudainement solide, pour ne dire franchement et l’ouïr, malléable à ravir; mais, dès lors, si farouche en ses prérogatives; indispose à tous crins de se voir quelque peu dirigée ailleurs qu’en ses seules propres vues;

Psaume I:

verset 4:

Heel, en corps, s’en irait fleurir de vin nouveau le catafalque neutre alors à souhaits de présumés parents des plus farouchement défunts; dûment authentifiés, ce définitivement en tant que tels.

Tout comme parerait, de flores artificielles, ses quelques ambitions ; las, pour peu seulement qu’il en eut, Heel fleurit mieux encore, ne lésinant à la demande plus que quelque défonce, de sourires ambigus, ces pleins chants de jonquilles, dont on branche, avant trou, ces si voraces boutonnières…

Tout comme on s’en viendrait, fut ce encore là sans trop d’oraisons, à grimacer en groin; arrosant à l’envi, en lutin de passage, un sommeil qui se dut assidu; de dunes en congères, désertiques entoures, desséchés à blêmir, vastes comme espandus, aux grès ainsi qu’hazards de pierriers filandreux;

: – Petite! Susurrerait quelqu’un, aux débours d’un sous bois, allons voir si la chose, voire quelque eau de mouvance bourgeonne en ses gradins…

verset 5:

Heel accède de plat pied jusque à la lie de ces alcools réputés cependant sans issue; striduleux miaulements de chair offerte à leurs atteintes, éclats de foudres certes assoupies, pour l’instant, mais proches de prochainement sourdre; puis échappé, bien dur, vers tant d’autres promises; dispendieux agrégats de pulpes, viandes roides, éminemment suspectes à l’emploi, là tout comme ébris d’os, le tout sous nombre de ces cieux ne s’en laissant en vain compter;

Ces souvenirs encore furieusement forgés mais alors à mains lues, aux souffle creux d’asthmatiques besaces dont s’écharde le cuir des plus antiquement ébouillanté; puis atteint, le crut-on, jusque à cette indigence de sens peu communs ; où le chaud de toujours ne se fait mieux que moite, voire ou plutôt entendre, quasiment jusque blette… que le givre strangule jusque à ras de fascines ces las feux de labours;

Et puis fit, ce, tout au lent d’autres jours, de judicieuses provisions récoltées aux rayons échaudés de notre astre posthume… à diluer au mieux pour celui tant et sus conséquent de fort autres hivers, exsudés de tout miel; découvrant tout l’ensemble de ces chutes, lisait-on couramment, d’empires sèchement abolis, sous les sournois effets de gangrènes répandues jusque aux extrêmes de l’ultime moelle… juste avant de sombrer en des sables mutants; tout ceci sans l’apport comme appui de quelconque violence.

Heel atteint, mais peut-être alors mieux qu’escompté, ces limites permises; quoique fort à regrets; d’un bris de lèvre lasse; si ne sont les rondeurs ajourées d’un verre assurément de trop; de sa bonde au goulot, à la hache, roidement équarri; comme, en faims s’ensuivant, déjetés en un fond le plus fin de bocal, à foison; où, depuis ses débuts quasiment vaginaux, fermentait en eaux troubles les sursauts de sa vie;

: – Auriez-vous, mais encore, pour hachurer au pieu de si vaines défonces, qui sait à faire valoir d’autres réminiscences, vous hurlant à l’esprit?

Antienne V:

Heel rencontra, encore très plus tard, comme aux cours onduleux de ses intempestives pérégrinations estivales, sinon nocturnes avant tout, voire de plus évasives déroutes, un très vieux mur de fonte, reconnu comme en tant que des plus endurci; agrémenté de fort massives pierres et autres agrégats divers, tant aussi durs que quasiment rétifs au palpé; encore velu de mousses fourragères;

En son bas, cependant, le plus terne, tout comme en un endroit dont il tint coi le lieux précisément conçu, chichement perforé d’un aigre trou de sus, nocturne d’autant pis; mais à peine esquissé, là tout comme au burin perfuseur; vaguement malléable; au travers de barreaux rongés d’osseuses rouilles;

Pratiquement gorgé ce jusque quasi de glotte, à chaque ébat fuyant de pluie; infiniment dispos; sans ne se faire crier, à s’étrécir encore, jusque à vendre son âne; cependant susceptible de laisser échapper, aux grès de quelque distraction, le vieil homme enchaîné qui, depuis si longtemps, y végète à l’ennui; comme, aux grès de tant d’autres, qui sait, méticuleusement y agonise, avant de parvenir en doucereuse puis éternelle paix;

Psaume I:

verset 6:

Assurément issu d’autres réminiscences on ne peut mieux manifestement évasives; …encore nous marcherions, foulant à torche pieds ces talus de gazon, trop dispos de par bouts, monotones à blêmir, en leurs verts délavés, si soumis à de tels, mais de sus, indigestes rinçages; quoique des pis honteusement battus pratiquement en dèche,

Carpettes élimées, finalement cédées jusque à de moins offrant; nous irions, de surcroît, sans autre forme de progrès, mais fermement déterminés, comme tous autres, de l’avant; notre intention, dès lors, des plus farouchement irréfutable, épinglée dans le dos du plus moche voisin, à drus bris de crampons percuteurs; comme encore aveuglés par le spectacle de chacun mais là pris à partie, quant à d’autres pour soi;

Meutes époumonées de malingres pourceaux éludant à loisirs les sanglotant ébats de fleurs froissées à tort, piteusement ensanglantées, concassées et moulues, ce jusque en leur orgueil coutumier; cependant, force est de le connaître, très subtilement parfumé;

Nous sauterions, aussi, sans par trop rechigner à l’aride besogne, oiseaux lors de recours, aux ailes échaudées de moulins constrictors, ces obstacles rugis impromptument de toutes mares; que tant d’autres ignorent, des plus simplistement loisible, et ce, l’espace de leur vie usant;

: – Lorsqu’on me crache sur le pied? Croit Heel l’avoir, un jour ou l’autre, se l’entendre clamer, quoique peut-être mieux s’agissait-il d’un tout autre, je n’en ponds pour ôtant quatre pages! Mais gueule à clous forant!

Evoquant, en retour de chandelle, cette enfant, tout autant attentive aux soin de son orteil que s’il se fut agi de son propre petit… quoique ce fut le gros;

Antienne VI:

Tout ainsi qu’Heel louvoie, quoique la vouvoyant au meilleur qu’il se dut; il se l’avait bien vue, cette joueuse de grelin; instrument mais à ne point morfondre avec le si commun piano; pour ne jaser de lui, de si nistre déboire, tout autant que déboires; pour mieux s’en resurgir à elle, comme si de rien ne fut, si ce n’est tranchement, en gros plan rehaussé de plein plomb;

Domestique bouchère, à l’abri de telles masses tapageuses, comme de rien attentive à ses pourtant tels explosives prestations; fracassant ses claviers, à tours jusque outrageux de bras, sinon jusque anarchiques, emmanchés à glapir quasiment jusque au coude, en ses précieux ivoires, fracassés sans espoirs de recours.

Antienne VI:

Heel la vit, fort ouïe, cette male faucheuse, moissonneuse broyeuse de la haute musique, débitant ses accords, sans s’inquiéter du sien ; aux gestes frustes comme ébats de rustre bûcheron; la rime et ses vers se faisant, par contrastes auditifs, ici des plus graciles ; sous les approbations éminemment tactiles, pour ne dire ourdiment enthousiastes, de tous défunts applaudisseurs, engrangés strictement pour les besoins de la clause; ainsi tranchement excisés aux chants de sans pareilles horreurs!

Psaume I:

verset 5:

Heel atteint l’illusion quasiment virtuelle, efficace à mugir, fort subrepticement ingurgitée, en guise de philtre à retombées prétendument aphrodisiaques; atteint tout comme acquis, à frais rires, mais vraiment? Etreignant, en recours les cuisant souvenirs d’autres réminiscences, mais fort lisiblement, là par trop mensongères;

verset 6:

Nous aurions, à portée de la main, là tout aussi assurément que de chatons baveurs, cette passion faussement réputée légendaire pour les incandescentes effusions dispensées à l’envi par nos dieux étrillés parmi les plus fort ineffablement condescendants;

verset 7:

: – Chairs! Hurlerait la vigie, du haut de sa dunette, sinon jusque grand mat, audiblement éprise de poissons jusque les plus irréfutablement controversés; à défaut de pouvoir affronter de là plus bienveillant, offerts au masticage… alors qu’en d’autres larges mais de combien plus grands, ne gisent en leurs fonds décrétés insondables, que rêves de banquises… 

verset 5:

Heel atteint, bien qu’alors, le tait-on, le dit mal, et cela de plein jet, de tels amas de mers… s’écroulant d’une nasse en ses pourtant impropres déjections…

: – Souffrir! Le clamait-il, avant de disparaître sous ses propres nauséabonds agloméras. Car belle est sa Denise, demeurée, quant à elle, plus sagement sur ses sables grisants;

Tandis qu’Heel atteint ce vertige inhérent à tous mots, mais toutefois, qui se respecte; digne, enfreint, de ce terne; comme, sans fesse, renaissant de ses membres, mais pour d’autres idées lors quoique cependant à peines déférentes, indéfiniment jumelées à ces jeux d’ombres rances, fraîchement diluées;

Heel atteint, pourrait-on aisément s’y méprendre, les abords de ce coeur autrement plus rassi du langage malement empalé sur ses telles impossible structures, tout comme n’exprimant quasi plus rien de sus;

L’heure, et lors quoique Heel en fût, ainsi qu’un ange, passe, selon ses blonds usages, mais sans autres jambages décrétés par les siens superflus; s’étiolerait le corps, passiblement trop engorgé de tout, amours enfouies à vire d’elles, comme emportées au vain sur des roues azurées de velours;

Heel atteint, mais alors par la bande, ces sinueuses somnolences disposes à outrance, aux appétits sans frein plus que quelconques bornes, à toutes bêtes en usant à mugir, comme en guise de foin…

La religion, dés lors, pour s’en venir lascivement à elle, excisée de sa foi,; c’est, à mieux le décrire, finalement sise sous toit; aux grès de coriaces gercements de cet hamour qu’elle défend, toute bec et serres, papalement décrit en tant qu’unique; cependant non huilé en ses telles grinçantes jointures…

Heel atteint jusque à ces univers présumés enfantins, azurés innocents, où des choeurs si férus d’anges saouls à la lie, voire castrés jusque à pis que moelle, châtrés sinon, de sus, lui brament au plus faux , tous psaumes et cantiques que des vents découplés, las tout ainsi qu’enfrains, aux portées telles étales de lyres assermentées crachent à tous échos;

Heel atteint, là par si roidement, voire mais jusque sa bonde, mais toujours, inlassable à sa quête, le plus feu des étés qui se sut concevoir! N’entreprenant ne fusse que l’esquisse d’une pourtant si salutaire fuite pour échapper à ses telles carbonnisantes et voraces ardeurs…

Jeune pèlerin Psalmiste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *