Anastase

Anastase.

Nom du grand fleuve longeant les terres de l’auteur. A ne chercher sur une carte puisque n’y figurant sur aucune. Aux multiples embranchements et dont les eaux se déversent en toutes mers et océans eux dûment répertoriés.

Refuges, en leurs profondeurs d’une famille d’Hypoblokus et Anakhonda, seuls rescapés d’animaux antédiluviens.

L’auteur vous propose, avec cet ensemble de photos de partager en sa compagnie la totalité de son parcours quotidien.

Vues de ses arbres, génies, fantômes et ombres illustrant son ouvrage annexe « A l’Ombre de l’Anakhonda », y compris l’ensemble des vingt quatre personnages du Cercle.

A la différence de nombre de gens croisés en cours de route, coureurs, les yeux rivés sur leur chronomètre, amoureux, les leurs plongés entre eux, couples tout à leurs babillages, promeneurs de chiens, à l’affût de leurs possibles crottes, solitaires en contemplations de leurs chaussures, ne sachant se lasser de tout ce qu’il côtoie et sans cesse redécouvre comme découvre partout autours de lui; capable, au sujet de n’importe quel arbre pris au hasard, de préciser, à la feuille près, d’un jour à l’autre, combien il en a de plus, au printemps comme en moins, à l’automne!

Arbres, fantômes et ombres avec lesquels il dialogue familièrement…

 

Vous invitant, si le coeur vous en dit, à vous mêler à leurs conversations!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *