Fenêtre: Extrait du film Psalma: Photo:

Fenêtre:

Photo extraite du film Psalma, écrit, tourné par l’auteur, enfermé dans la petite guérite située dans les vastes jardins de la villa familiale au Rawyl 15 de Sion;

Symbole, dans le contexte de ce film incarnant la solitude, l’enfermement, cellule d’ermitage ou de prison, enfin l’ouverture, la possibilité d’évasion, découverte d’espaces d’autant plus vaste qu’étroite l’était celui de sa prison; (deux mètres sur deux!!!)

Vue proposée par l’auteur cinéaste et acteur, précédant juste de très peu celle de cette massive porte, durant toute la durée du film, vers laquelle il revient toujours buter, solidement cadenassée, enfin entre ouverte, légèrement tout d’abord, puis, progressivement de plus en plus largement…

Jusque enfin à ouvrir à cet Ermite, Interné, l’accès à un arbre planté juste à ses devants… caméra remontée tout au long comme large de ses branches, leurs ultimes rameaux… enfin, au-delà, plus vaste encore, offert, celui de cieux dégagés…

Fenêtre: de l’Atelier de l’auteur: Rawyl 15, à Sion:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *