Plage: Roman intitulé Mayriblue: Photo:

Jetée:

Celle que l’on peut découvrir, en bordure de plage, dans le Roman Littéraire de l’auteur, intitulé Grado:

Une plage, située sur une presque île située proche de la frontière de l’Italie avec L’Ex Yougoslavie. Pour l’accès de laquelle on passe et franchit une autre Jetée, elle d’asphalte; entourée d’eaux; conduisant jusque aux sables fins de cette plage…

Déserte, lorsque Heel y échoue, sa brinquebalante voiture ayant choisi d’y rendre définitivement l’âme. Pour faire la rencontre d’un chien, que l’on nomme tobie; Il l’apprendra un peu plus tard, de la bouche de Prune, une fillette des plus vive; fille, rencontré encore plus tard du Promoteur Thu; propriétaire encore d’un vaste Supermarché, Le Sprum. Encore de tout l’ensemble de ces plages sur lesquelles déferlent les foules de touristes baigneurs… Rencontre de Aldo, maître nageur: encore avec la bande subversive des Clochardes et Chards; mais avant tout, pour cet Heel complètement décalé, avec celle qui se fait appeler Aele; et qui semble n’être là que dans l’attente mais il ne sait de quoi!

Tandis que Thu se livre aux préparatifs de la fête du Hchème; c’est à dire celle de la plus haute marrée…

Répondant enfin à l’attente de Aele, dépassant tout ce que l’on pouvait rêver de pire! C’est à dire engouffrant en ses eaux tout cet ensemble de Touristes Baigneurs, Aldo, Maître Nageur, Thu, le promoteur de plus rien de visible en émergeant encore, Prune et son chien Tobie, quoique n’appartenant à personne…

Heel tentant de ne perdre de vue cette fuyante Aele, tous yeux rivés, elle, sur ce qui, lentement, en surgit…

Non pas le vaisseau fantôme qu’Heel aurait attendu, mais bien le plus haut donjon du Château, qu’il étreint de toutes ses forces! Auquel il avait cru, sur ces plages maintenant disparues, avoir sû échapper; détrompé par une Aele furieuse, qui l’admoneste sans ménagement, d’une fenêtre d’autre donjon voisin;

: – Heel, espèce de parfait frapadingue de mes deux! Veux-tu bien, et des plus promptement me redescendre de tout ça! Et que ça saute!!!

: – Impossible, mon cher et tel hurlant amour! Et tu le sais fort bien! Paralysé par le plus incoercible des vertiges!!!

Plage et place de pique-nique de la famille; durant les heures de vacances d’été:

Une réflexion sur « Plage: Roman intitulé Mayriblue: Photo: »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *